Wolubilis
Actu / POÉSIE ET HAUTE VOLTIGE

Actu / POÉSIE ET HAUTE VOLTIGE

Article • Publié le Actualités

CIRCA, AU COEUR DE L’HUMAIN
Qu’est-ce qui fait de nous des humains ? Quelles sont les contraintes et les possibilités liées à ce statut ? C’est comme souvent une considération philosophique qui est à la base du spectacle Humans de la compagnie de théâtre australienne Circa, mondialement reconnue pour ses créations audacieuses. Créé à Brisbane en 2017, Humans met en scène dix performeurs qui explorent les forces et les limites de l’être humain. Enchaînant les prouesses et les acrobaties, leurs corps sont soumis à de rudes épreuves et nous renvoient à notre condition, aux efforts que nous devons fournir au quotidien et à tout ce que nous sommes capables d’accomplir ou de supporter en tant qu’humains. Plongé en plein cœur de l’action, le public est le premier témoin de cette vulnérabilité qui fait de l’être humain un être complexe, à la fois fort et fragile.

Cinq questions à  Yaron Lifschitz…
Aux commandes de la compagnie Circa depuis une vingtaine d’années, Yaron Lifschitz a véritablement imprimé sa patte sur la compagnie, faisant de cette dernière une véritable référence dans le milieu du cirque contemporain. Pour ce metteur en scène passionné, le spectacle est un partage avec le public. Il met un point d’honneur à essayer de lui faire vivre à chaque fois une expérience unique et empreinte d’émotions. Avant une séance d’entraînement plutôt matinale (4h30 heure locale…), Yaron Lifschitz a gentiment accepté de répondre à quelques questions par téléphone depuis Brisbane où il réside.

Qu’est-ce que le cirque permet de plus que le théâtre ?
Nous venons tous du théâtre à la base, mais le théâtre antique, celui du corps, de la danse, du chant. C’est ce que j’aime dans  le cirque contemporain : il n’est pas ennuyeux ! Dans le théâtre contemporain, on regarde des personnes qui parlent entre elles de leurs problèmes… ce n’est pas ce que j’ai envie de voir. Personnellement, cela m’ennuie. Je me suis endormi trop souvent devant un spectacle. Le cirque est selon moi beaucoup plus ancré dans le réel et dans le présent, plus beau et plus puissant. Il induit aussi un risque et se révèle étonnamment poétique. Il vient du corps et non de l’esprit, comme la passion, et il permet de parler beaucoup mieux de ce que l’on est vraiment.

D’où est venue l’idée de la création de Humans ?
C’est une question difficile parce que je ne suis pas vraiment sûr de la réponse. Je voulais faire quelque chose de plus organique que dans les spectacles précédents où on était plus dans des démonstrations parfois frontales. J’ai eu envie de faire un spectacle sur ce qu’on a réellement au fond de nous, quelque chose de plus connecté au sol…

Avez-vous eu des influences particulières pour ce spectacle ?
J’ai peut-être un petit peu été inspiré par l’une ou l’autre compagnie de cirque contemporain… mais je ne sais pas exactement. J’ai surtout voulu faire quelque chose d’énergique et de rythmé, sans partir d’une idée, d’une histoire ou d’un concept précis. Quelque chose qui se rapproche de notre esprit : il ne fonctionne pas selon un concept ou une histoire. L’idée était de mettre 10 personnes dans une pièce et de voir comment elles bougeaient. Un peu comme une naissance… Le but de ce spectacle est d’évoluer en même temps que la salle et le public.

Est-ce que la notion de genre a une importance sur scène ?
Non, je ne pense pas. Je suis plutôt détaché de cette notion dans mon travail. Je suis avant tout intéressé par ce que les personnes sont capables de faire et non par ce qu’on pense qu’elles peuvent faire. C’est un spectacle sur l’humain. Nous sommes tous des humains avant tout, même si nous avons souvent tendance à l’oublier.

Vous aimez jouer en Belgique ?
Oui, nous avons déjà tourné plusieurs fois en Belgique et c’est un pays dans lequel la culture est impressionnante. Quand on se produit en Belgique, on a intérêt à être fort dans ce qu’on fait parce qu’il y a beaucoup de talents, que ce soit au niveau de la musique, de la danse, de l’art… C’est un pays culturellement très intéressant et c’est excitant de s’y produire !

DE SUEUR ET D’ENCRE

Dans le cadre du Festival UP ! organisé par l’Espace Catastrophe, une douzaine de lieux partenaires, ainsi que divers chapiteaux, espaces publics ou lieux insolites accueillent des prestations circassiennes du monde entier. À Wolubilis, vous avez rendez-vous avec le collectif Barcode Circus Company et la Circo Mobile. Alexandra Royer, spécialiste du cerceau aérien, Eric Bates, expert en manipulation, et Tristan Neislen, professionnel du main à main, sont tous les trois issus de l’École Nationale de Cirque de Montréal. Habitués à partager la scène, ils ont participé entre autres, il y a quelques années, à la folle aventure de Séquence 8 avec Les 7 doigts de la main, un spectacle largement salué par la critique et le public. Pour De sueur et d’encre, les trois compères se sont alliés à la voltigeuse française Ève Bigel, notamment active au sein de la Compagnie XY. Ensemble, ils explorent les arcanes de la mémoire humaine…

Mémoire personnelle et collective
Cerceau aérien, jongleries, main à main, mini bascule, barre russe, … Sur scène, les quatre artistes du Barcode Circus Company utilisent leurs talents acrobatiques pour incarner les pensées, les émotions et les désirs de quatre hommes et quatre femmes. Ils s’interrogent sur le fonctionnement de la mémoire et de ses failles, du droit à l’oubli et du pouvoir des souvenirs. Face aux technologies actuelles, quelle place occupent encore la mémoire personnelle et la mémoire collective ? Le quatuor ne ménage pas ses efforts et fait couler autant de sueur qu’il a déjà pu faire couler d’encre autour de ce thème universel !

Une caravane s’installe à Wolubilis dans le cadre du Festival Up !
Petit bijou rêvé et réalisé par la plasticienne Cécile Lena, La Circo Mobile est une plongée créative et originale dans l’univers du cirque. En entrant dans cette caravane airstream, vous deviendrez cette trapéziste qui se prépare avant de rentrer en piste.
– Delphine Georges

>> Réservez vos places pour HUMANS
>> Réservez vos places pour DE SUEUR ET D’ENCRE

Mini D Niveau sonore La culture dans tous ses éclats Fédération Wallonie - Bruxelles COCOF Le Soir La Première Musiq 3 La Concertation Réseau des Arts Bruxellois Aires Libres Kidsgazette Bernina