Wolubilis

L'Artiste du mois / Godelieve Bieswal

Article • Publié le Actualités L'Artiste du mois

La sérigraphie, vous aimez ? A l’Artothèque, nous avions envie de vous faire découvrir le travail et le parcours d’une artiste très active dans ce domaine : Godelieve Bieswal.

Après un graduat en arts plastiques, section illustration à Saint Luc Bruxelles, Godelieve Bieswal partage son temps entre expérimentation artistique et sa profession d’infographiste, des études de sérigraphie qu’elle suivait à l’Académie des Beaux-Arts de Watermael-Boitsfort jusqu’en 2015 et ses recherches en photographie et vidéo. Nous avons eu la chance de nous entretenir avec cette artiste pluri disciplinaire, présente à l’Artothèque depuis quelques années déjà…

Bonjour Godelieve, pourriez-vous nous dire comment êtes-vous arrivée à déposer vos œuvres à l’Artothèque ?
En fait j’ai connu l’Artothèque par une amie qui y était déjà comme artiste, Anita Dries que j’avais rencontré l’an dernier dans mon atelier de sérigraphie de Watermael-Boitsfort, où je suis des cours depuis quelques années.  Au départ, je trouvais que c’était une bonne manière de mettre ses œuvres en contact avec du public quand on a pas l’occasion de faire des expos, c’est une bonne manière de les valoriser ; Le principe de louer est chouette. Je trouve que c’est une bonne manière de se faire connaitre. C’est peut-être pas hyper facile de louer.

Notre public a déjà pu vous voir aux expositions de l’Artothèque, n’est-ce pas ?
Oui. J’ai déjà exposé plusieurs fois à l’Artothèque, via les Petits Formats et le Focus de l’Artothèque, dans plusieurs endroits différents, à la Médiatine, à Truc Troc, où j’exposais la première fois des tirages numériques, et puis des petites sérigraphies, des collages, sérigraphies, collages, techniques mixtes.

Actuellement, vous publiez de nombreuses photos de sérigraphie, est-ce votre médium de prédilection ?
Cela fait très longtemps que je fais de la sérigraphie, même quand j’étais étudiante à Saint Luc, ça restait dans ma tête, c’est pourquoi je me suis réinscrite à l’Académie de Boitsfort. C’est une technique intéressante, il y a un savoir-faire, une démarche artisanale, ça amène à perdre du temps, le temps amène une réflexion, une maturité dans ce que l’on fait, ce qui est intéressant.

Vos œuvres sont souvent faites de trois, quatre couleurs, pourquoi ce choix ?
Les couleurs que je choisis, comme le travail est à plat de couleurs, en général, on ne fait pas 15 passages, chaque couleur est choisie pour limiter le nombre de passage.

En 2020, vous participez au renouvellement du fond d’œuvres d’art de l’Artothèque : pouvez-vous nous parler des nouvelles sérigraphies que vous avez choisi de mettre à disposition des emprunteurs ?
Cette année, j’ai choisi de remettre trois œuvres qui se rapportent au thème de la fenêtre, de l’architecture, c’est une suite logique, d’un travail entamé depuis longtemps, c’est pas spécialement fait pour l’arto, ça fait partie ‘d’une série entamée depuis longtemps.

Qu’est-ce qui se cache derrière ce thème de la fenêtre ?
La fenêtre c’est un espace intérieur, extérieur, ce sont des lignes, c’est à la fois graphique, c’est aussi minimaliste, et je vais depuis en plus vers le minimalisme, je fais de plus en plus de photo de bâtiments, cela correspond à mon goût actuel tant dans la photo que la sérigraphie.

En tout cas, nous sommes enchantées de vous compter parmi nous encore cette année. A côté de la collection de l’Artothèque, où pourrions-nous vous retrouver en 2020 ?
Pour l’instant je participe à une exposition collective ou je présente une vidéo d’animation, à la Galerie Vertige, un centre de santé » mentale où i y a différents ateliers, dont un atelier galerie, où ils montent chaque année des expositions individuelles ou collective. C’est à Anderlecht près de Saint Guidon.

Super ! C’est noté ! Auriez-vous envie de partager à nos lecteurs un projet qui vous tient à cœur ?
Pour l’instant, je travaille beaucoup sur des anciennes sérigraphies, collages, avec un nouveau passage de couleur ou je les recadre pour en faire autre chose, je reprends de la matière que je ne trouvais pas alors aboutie… J’espère les exposer une fois que j’aurai assez de matière, et un fil conducteur ! D’ailleurs, si parmi ceux et celles qui lisent cet article, certaines personnes seraient intéressées par louer mes œuvres…Envoyez – moi une photo de l’endroit où vous avez placé mon travail, je serai intéressée de savoir comment celles-ci habitent vos intérieurs… N’hésitez pas à m’écrire donc !

www.facebook.com/godelievebieswal
https://www.instagram.com/godelieve.bieswal

50 degrés Nord Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Mini D Niveau sonore Ouftivi La culture dans tous ses éclats Fédération Wallonie - Bruxelles COCOF Le Soir La Première Musiq 3 Visit Brussels La Concertation Réseau des Arts Bruxellois Kidsgazette Pierre de Lune Bernina