Wolubilis

LE FADO MODERNE ET INTEMPOREL D’ANTÓNIO ZAMBUJO

Article • Publié le Actualités

Devenu en quelques années seulement un artiste incontournable dans son pays, António Zambujo, débarque à Wolubilis avec un fado aux touches jazzy, africaines et brésiliennes. Sans peur d’exprimer qui il est et de mélanger ses influences, le chanteur portugais sait décidément faire naître de grands frissons sur scène.

Né à Beja dans la région de l’Alentejo, António s’est initié très jeune au « Cante Alentejano », chants polyphoniques qui chroniquent la vie quotidienne des classes travailleuses, comme le faisait le blues au début du XXe siècle aux États-Unis. Il a 24 ans lorsque Amália Rodrigues meurt (en 1999) et il raconte avoir pleuré en écoutant en boucle un disque de la diva disparue. C’est à ce moment-là, qu’il décide de se consacrer au fado et de chanter ce scintillant vague à l’âme, qui rime aussi avec la « saudade » et la mélancolie transcendée.

Au fil des ans, le chanteur affirme ses influences venues des grands chanteurs brésiliens comme João Gilberto, Caetano Veloso et Chico Buarque, et aussi à Chet Baker et son jazz cool. Véritable garant d’une tradition tout en étant guidé par un fort sentiment de liberté, il s’est construit, album après album, une sonorité et un style uniques.

Représentant de la nouvelle génération de chanteurs de fado, l’artiste séduit de plus en plus de portugais mais aussi de fans aux quatre coins du monde. Fait exceptionnel: en 2016 les concerts en duo avec Miguel Araujo dans les grandes salles de concert du Portugal se sont déroulés à guichets fermés à 28 reprises. Que vous soyez ou pas lusophone, António Zambujo et ses musiciens vous transporteront dans un voyage magnétique à la source même de l’émotion !

–Diana Crista

António Zambujo en concert 
27 avril 2022 à 20h30
>> Tickets

50 degrés Nord Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Mini D Niveau sonore Ouftivi La culture dans tous ses éclats COCOF Le Soir La Première Musiq 3 Visit Brussels La Concertation Réseau des Arts Bruxellois Kidsgazette Pierre de Lune Bernina