Wolubilis

L’HUMOUR ET LE RÉEL : COMBINAISON IDÉALE

Article • Publié le Actualités

Il traite l’actualité au quotidien à travers des dessins qui nous réjouissent et nous interpellent. Avec Pierre Kroll, les fêtes de fin d’année s’annoncent jubilatoires.

Kroll sur son 31 : 12 mois en dessins
Après le succès de son premier spectacle, sorte d’introspection quant à sa vie et son métier de dessinateur de presse, la demande était forte pour que Pierre Kroll en écrive un second. « Mon producteur et ami Bruno Coppens m’encourageait, mais me raconter à nouveau n’avait aucun sens. Suite à un spectacle virtuel proposé fin 2020 au Forum à Liège, l’idée est de proposer cette année une sorte de bilan : « Où en étions-nous il y a un an ? » Le Roi Albert II et Delphine, le départ de Trump, le Covid… Le tout en montrant des dessins et en les commentant. Une rétrospective qui réserve des surprises avec des interventions en live ou encore la sollicitation de gens dans la salle. Le tout dans un esprit de stand-up humoristique agrémenté, bien sûr, de dessins réalisés durant l’année écoulée mais également en direct. »

L’intégration du réel représente-t-il toujours un travail intellectuel ou plutôt une impulsion naturelle pour un dessinateur d’une telle trempe ? « Cette inspiration du réel se trouve au cœur de mon métier. Mon rédacteur en chef au journal Le Soir m’a dit, en plein confinement, alors que je désirais sortir un livre témoignant de ce que nous étions tous en train de vivre : « Ton métier est de documenter le présent ». Le public n’a nullement besoin de moi pour être marqué par un discours de Joe Biden ou des images terribles des talibans à Kaboul. Mais livrer un commentaire et un dessin, quasi à chaud, sur un événement permet, en effet, de le documenter. Pour ma part, je considère mon métier comme un accusé de réception. Je demande au lecteur « Avez-vous vu la même chose que moi ? ». Je livre mon ressenti, si possible avec humour. Au fil des années, je reconnais que j’ai du mal à produire des dessins sans être nourri par l’actualité, au contraire des dessinateurs de BD qui créent leur univers. J’en suis parfois jaloux. »

Mais l’auteur de BD n’a peut-être pas le talent de Kroll dans cette immédiateté, ce dont le public raffole depuis tellement longtemps. Le spectacle apporte une dimension inédite. « Je n’ai pas beaucoup de retour sur mes dessins, sauf quand les gens viennent vers moi à une séance de dédicace. Mais sur scène, il y a les applaudissements et je suis heureux de voir que je fais rire le public en projetant un dessin sur un écran. Ne pensez pas pour autant que tous les dessins seront en direct. Il sera important pour moi de partager aussi des dessins déjà publiés car ils ont un sens. Un dessin sur un événement dramatique, les gens s’y arrêtent, s’interrogent sur ce que j’ai voulu faire passer. Et ce peut l’être aussi avec un dessin drôle. Comme une petite minute de recueillement. Rassemblons-nous pour rire de l’année écoulée ! » – Gilda Benjamin

>> Les coulisses du spectacles

>> Réservez vos places

 

50 degrés Nord Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Mini D Niveau sonore Ouftivi La culture dans tous ses éclats Fédération Wallonie - Bruxelles COCOF Le Soir La Première Musiq 3 Visit Brussels La Concertation Réseau des Arts Bruxellois Kidsgazette Pierre de Lune Bernina